Un petit tour d’Italie (3/5) : Emilie Romagne – Bologne la rouge, Bologne la grasse, Bologne la savante

Classé dans : Italie, Récits | 0
Souriez, aimez, partagez!

Après la sur-touristiquement peuplée Sérénissime, nous arrivons à Bologne.

Avec ses maisons aux tons rougeoyants et ses étudiants révolutionnaires (tags à l’appui), Bologne a décidément un charme différent de Venise.

On la surnomme la Rouge à cause de la couleur de ses briques, la Savante pour son université historique (la plus ancienne du vieux continent), la Grasse pour sa gastronomie.

Bologne, je t’aime déjà.

Pour les gourmands, on trouve à quelques kilomètres du coeur de l’Emilie-Romagne les villes de Parme (Parmesan, Jambon de Parme…) et de Modène (Vinaigre) pour ne citer qu’elles.

Oh et tant qu’on parle de choses qui se mangent, surtout, ne dites pas « lasagne/tagliatelle/parpadelle/toutesvariantesdepasta à la Bolognese », pour tout bon italien ça n’existe pas! On dit « lasagne/tagliatelle/parpadelle/toutesvariantesdepasta al ragù » (avec l’accent sur le U) non mais!

25092015-IMGP0882

26092015-IMGP0891

Au centre de Bologne se trouve la Piazza Maggiore. Elle est entourée des bâtiments les plus importants de la ville : les différents palais ( palazzo) et la basilique.

Un peu plus loin les deux tours( Due torri)  Asinelli et Garisandra sont deux emblèmes de Bologne. Bien évidemment elles sont penchés (un penchant italien sûrement..).

Leur construction remonte au 12ème siècle. A cette époque Bologne comptait plusieurs dizaines, peut être même centaines de tours érigées par les familles les plus riches de la cité. Ces tours servaient de logement, de symbole de richesse, voir de système défensif.

Aujourd’hui il est possible de grimper en haut de la tour Asinelli; pour 3€ ses 398 marches vous sont accessibles et la vue vaut vraiment le coup!IMGP0844

25092015-IMGP0830

La ville possède aussi de nombreuses arcades dont certaines sont magnifiquement peintes.  Qu’il pleuve ou que le soleil tape, on peut y être bien à l’abri, à l’ombre et au sec.

Au détour d’une ruelle, vous découvrirez également les canaux de la ville. Ils rappellent Venise, les gondoles en moins. 😉

 25092015-IMGP0801  Bologne Bologne  25092015-IMGP0802

Bologne peut se visiter en une journée; la traversée de la ville du nord au sud prend tout au plus une grosse demi-heure, et la découverte du centre-ville environ 3h30. Cependant si vous avez plus de temps n’hésitez pas à restez plus longtemps et découvrir les alentours ; Modène pour son vinaigre, Parme pour son fromage et son prosciutto, Dozza pour son Street-Art…


Bologne en pratique
SE DEPLACER A BOLOGNE

Tout peut se faire à pied, mais plusieurs bus et mini-bus (pour se frayer un chemin dans les ruelles) sillonnent la ville.

MANGER SUR LE POUCE A BOLOGNE

Autour de la via Zamboni dans le quartier étudiant, vous aurez l’embarras du choix ; pizza, piadino…

Pizza Elena

Via Arienti 7A (Bologne)

Les pizzas ne sont pas faites au four à bois mais sont tout de même vraiment bonnes pour une somme modique (entre 5€ et 7€).

Une boisson offerte pour chaque pizza achetée si vous les prenez à emporter.

SE FAIRE UN RESTO A BOLOGNE

Osteria Dell’Orsa

Via Mentana,1(Bologne)

Tortellino amoro du du du da

Via orfeo (Bologne)

Pour des pâtes fraiches à emporter

BOIRE UN VERRE A BOLOGNE

Via del Pratello pour un apéritivo

PRENDRE UNE GLACE A BOLOGNE

La sorbetteria castiglione

Via Castiglione, 44 (Bologne)

Les glaces sont savoureuses mais pas données…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.