A la découverte de Bahia (3/3) : Boipeba

Classé dans : Brésil, Récits | 0
Souriez, aimez, partagez!

En partant de Lençois, il ne m’aura fallu pas moins d’une journée pour rejoindre l’ile de Boipeba, située au sud de Salvador.

6h de bus de nuit, 20 min de taxi, 1h de ferry, 2h30 de bus, 2h d’attente pour finir par lamentablement louper le bus qui devait m’emmener à Torrinhas, remplacer avec dépit le dit bus par 1h de « lancha » (petite embarcation rapide à moteur, enfin ça c’est la version courte parce que sinon l’autre solution c’était 4h de bateau…).

Bref, une petite aventure et tous mes vêtements trempés plus tard je foule enfin le sable des plages idylliques de ce petit paradis.

A ce stade, je pourrais presque dire que Boipeba se mérite. Tout comme Barra Grande, son homologue de l’autre coté de la côte, elle n’est pas facile d’accès.

Mais vraiment, elle vaut le détour.

Et quel détour mes amis!

Boipeba

Reconnue réserve de biosphère et patrimoine mondial par l’UNESCO, l’ile est une merveille.

Des plages de sable blanc, une eau turquoise a plus de 20 degrés, un jolie mangrove, des champs de cocotiers et pas un seul complexe hôtelier pour défigurer tout ça.

Boipeba

Ici point de voitures, les pas des mules résonnent sur les pavés… Point de distributeurs automatiques non plus,et à marrée haute lorsque la mer empêche de passer à pieds, on traverse les bras de mer en tracteur. Oui, en tracteur.

Boipeba est une ile où la notion de temps est presque différente. Loin de l’agitation et du bruit de Salvador, ici on vit au rythme des marées, le calme l’emporte et ça fait vraiment du bien.

Les enfants jouent sur la place principale, les jeunes et moins jeunes discutent à l’ombre des cocotiers, et les pêcheurs nettoient tranquillement leurs filets entre deux éclats de rire.Boipeba

 

Que faire à Boipeba?

 

Boipeba

Admirer le coucher de soleil depuis Quebra Cu, Céu de Boipeba ou Mangabeiras, marcher jusqu’au petit village de Moreré , visiter Cova da Onça de l’autre côté de l’ile, déguster de délicieuse moquêcas (plat traditionnel à base de poisson ou de fruits de mer), assister aux spectacles de capoeira et de danses traditionnelles le week-end, passer gouter les pavê et les brigadeiros a la lanchonete carlinhos, et les chous à la cacahuète de Lola à l’autre bout du village (ils sont à tomber), déguster une glace  achetée au vieil homme qui se balade en ville avec sa glacière « picolé da pinto »,  mais surtout…

Prendre le pouls de l’ile, s’ajuster, se régaler.

 

Boipeba

 

Retrouver la vidéo de mon séjour à Bahia : par ici!

 

S’Y RENDRE

 

Depuis Salvador, il existe plusieurs options :

NUMERO 1

Prendre le ferry de Sao Joaquim jusqu’à Bom Despacho-Itaparica (5 REAIS)

Prendre un bus Cidade do Sol jusqu’à Valença (19 REAIS)

De là plusieurs choix s’offrent à vous :

  • la lancha rapide, à prendre au port qui vous emmène en une heure environ jusqu’à Boipeba pour 40 REAIS, plusieurs départs dans la journée, une seule compagnie fait le trajet (Dattoli)
  • le bateau lent, il part vers 12H30 et mets entre 4 et 5 heures pour rallier l’ile
  • le Boipeba express ; combinaison d’un bus + bateau rapide (départ de Graciosa ou Torrinhas) en environ deux heures demi, départ à 11H et 14H, coût 20 REAIS (je recommande ce choix là en dépit de ma première expérience moyennement concluante)

NUMERO 2 :

Prendre un bateau en face du mercado modelo pour Morro de São Paulo.

Passer la nuit ou plus a Morro de São Paulo puis prendre un autre bateau vers Boipeba

 

LOGER

Abaquar hostel : 40 REAIS pour un lit en dortoir avec super petit déjeuner

Possibilité de loger chez l’habitant pour une somme modique, n’hésitez pas à demander ou chercher les panneaux sur les maisons

Laissez un commentaire