Bariloche : volontariat, randonnée, bières, glaces et chocolats!

Bariloche : volontariat, randonnée, bières, glaces et chocolats!

Classé dans : Argentine | 0

Bariloche, je vous en ai déjà touché quelques mots, c’est une « petite » ville récente (114 ans) au bord du lac Nahuel Huapi avec vue sur la Cordillère des Andes.

On la surnomme la Suisse Argentine. Vous y retrouvez donc montagnes, chalets en bois et Saint Bernard pour la photo souvenir.

A part ça Bariloche, est aussi fameuse pour sa station de ski, ses bières artisanales, ses chocolats tout aussi artisanaux et ... ses glaces. Si vous êtes au régime, ce n'est peut être pas la meilleure des destinations. Sinon allez-y sans l'ombre d'un doute!

Mais commençons par le commencement.

Mi-avril, après quasiment 4 mois passés en territoire chiliens (et un petit aller-retour chez le voisin argentin juste pour renouveler mon visa et ne pas finir migrante illégale) j’ai décidé de rentrer pour de bon au pays de Messi.

Depuis Puerto Montt, il m’a fallu une journée entre bus et auto stop pour arriver à destination.

Mara, une argentine dynamique et bavarde était ravie de me faire passer la frontière : les argentins se rendent compulsivement au Chili pour acheter toutes sortes de marchandises, bien moins chères et de meilleure qualité. Elle en revenait tout juste quand elle m’a vue sur le bord de la route.
« On était 4 voitures, et on allait vite… comme j’étais la dernière je me suis arretée! Comment tu vas? » me demande-t-elle en souriant alors que j’ouvre la portière de sa voiture.

Après le passage de frontière la route traverse Villa la Angostura, une autre petite ville charmante de l’autre côté du Nahuel Huapi.

C’est verdoyant, montagneux et il fait beau. J’aime déjà la région!

Mara me dépose aux pieds de l’auberge où je vais être volontaire. C’est mon premier volontariat officiel, débusqué via workaway.

J’avais prévu d’y rester deux ou trois semaines… et j’ai fini par en partir trois mois plus tard. Jour pour jour. Qui l’aurait dit?

Alors trois mois à Bariloche ça donne quoi?

Premièrement pas mal de randonnée!

  • Le Cerro Campanario offre la plus belle et la plus accessible vue du coin.

Campanario

Après environ une demi heure de bus (n°20), puis une demi heure de montée on est gratifié d’un superbe panorama sur les lacs et les montagnes environnantes (ceux qui le souhaite peuvent monter en télésiège pour environ 200 pesos).

13131625_1101896503204642_6821996060105131731_o

  • Circuito Chico, est une autre des attractions touristiques de Bariloche. On peut le faire à vélo en été. A proximité de l’hôtel Llao-llao, sûrement le plus prestigieux des alentours, se trouve le Cerro Llao-llao. Après une montée d’environ 40 minutes on découvre la vue sur les bras du Nahuel Huapi et la Cordillère. Le truc cool : il y’a plein de pommiers le long du chemin! Si vous saviez le nombre de crumble que j’ai cuisiné… Pas bon du tout pour la ligne Bariloche je vous disais!

blogmai00000011

Campanario

CC

 

  • Cerro Otto / Refugio Berghof : le Cerro abrite une station de ski très populaire en hiver. C’est une randonnée tranquille d’environ 2 heures. Deux sentiers débutent en face de la station service YPF située dans l’avenue Pioneros : un pour les voitures et un pour les piétons (plus pentues), ils sont accessibles à pieds en venant du centre-ville (compter 30 minutes). Le chemin a mauvaise réputation… malheureusement des vols ont lieu fréquemment, il vaut donc mieux ne rien emmener de valeur.

13320505_1117992324928393_811228510834945409_o

blogmai00000006

  • Refugio Lopez , on y accède environ en 1h en bus (numéro 20 puis numéro 10) depuis le centre-ville. Derrière le refuge, le sentier se poursuit pour atteindre le pic Turista en passant par La Hoya. Comptez 2 heures d’ascension jusqu’au refuge environ, et une à deux heures de plus pour le pic.

blogmai00000023

  • Refugio Italia, situé à proximité du Refugio Lopez, on y accède avec les mêmes bus. Cette randonnée peut se faire en 6 heures aller-retour. Malheureusement quand j’y suis allée le refuge était fermé… Quand il est ouvert, on peut y déguster une bière originale produite avec l’eau de la laguna. Il y’a aussi des soirées organisées pour la pleine lune.

13246307_1113075272086765_4165117848100647345_o

  • Refugio Otto Mailing ; pour voir le glacier! Totalement recommandable. Si possible campez à Pampa Linda et en profiter pour faire les autres trekking du coin : Paso de las Nubes (Refugio Roca), Glaciar Negro… Voir l’article ici.

Otto Meiling

  • Refugio San Martin ; celui où j’ai laissé une rotule… Magnifique randonnée de deux jours. Le refuge se situe au bord d’un lac où se reflètent les montagnes. Vraiment beau! Faites attention à vos genoux et allez y sans hésiter!

13320758_1119743158086643_1028379214866097099_o

En plus des randonnées en montagne, il y’a beaucoup d’endroits où aller marcher tranquillement et prendre un maté : Lago Gutierrez, Playa Bonita, Bahia Lopez…

blogmai00000037

  • Confluencia , situé à environ 50km de Bariloche, c’est plutôt « un lieu dit » à la confluence du fleuve Limay et Traful. Il y’a une station service et un hotel-restaurant, c’est tout. Condors, couchers de soleils impressionnants, feu de bois et rando hors des sentiers battus… Un coup de coeur. Plus loin, à environ 30km au bout d’un chemin de terre (ou « ripio ») se trouve Villa Traful : un très beau coin à visiter également.

N.B : De Bariloche vous pouvez aller à El Bolson, c’est petit mignon, hippie à souhait et il y’a de chouettes randos à faire également.

 

Deuxièmement pas mal de bières!

La ville compte de nombreux bars qui servent de la bière artisanales. On peut aussi visiter des brasseries. Mes préférés : Manush, Konna, Berlina, Antares, Dublin, Blest.

Et il y’en a plein d’autres…

La plupart propose un Happy hour du dimanche au jeudi de 18h00 à 21h00 puis de 00h00 à 01h00.

 

Troisièment:  trop de chocolats et de glaces

Si après avoir brûlés des calories en randonnant on souhaite les reprendre rapidement, rien de plus facile… il suffit de passer dans une des chocolateries de Bariloche.

Rapa Nui est l’une des meilleures mais aussi l’une des plus cheres. En plus des chocolats, ils font aussi des glaces à tomber par terre.

Tous les mardis Mamushka propose un « happy hour de glace »… ou comment  manger indécemment plus de 500g de crème glacée en  une soirée. Il y’a aussi Abuela Goye, Jauja, Torres… Bref, beaucoup d’options et pas des moindres.

Quatrièmement : des belles rencontres!

Après avoir raté Lucie de Voyages et Vagabondages à Puerto Madryn, à Ushuaia et à Punta Arenas… j’ai réussie à la rattraper à Bariloche. Victoire! Et puis j’ai rencontré d’inoubliables personnages : volontaires, couchsurfers, voyageurs…

 

lucie-et-moi-bari

 

 

 

Et le volontariat dans tout ça?

 

En échange de 4 heures de travail journalier j’étais logée gratuitement dans une chouette auberge de jeunesse du centre de Bariloche.

Au total, on était entre 5 et 10 volontaires à travailler dans les différents établissements des propriétaires. Réceptionniste, Barman… différents postes étaient à couvrir. Le mien? Cocinera (cuisinière), mon boulot? Préparer le diner pour les clients et employés. Je crois que je n’ai jamais autant épluché de carottes que durant ces trois mois. Et ça me convenait très bien.

Il faut croire qu’aux clients aussi. J’ai eu la chance d’être gratifiée du compliment suprême : quand un argentin te dit que ton guiso de lentille est meilleur que celui de sa mère. Bien sûr c’est un secret, on n’en dira rien à la mama en question.

Et puis un matin de juillet je suis finalement partie. L’appel de la route, le manque d’aventure, l’envie de voir ailleurs.

J’en avais besoin.

Après presqu’un mois et demi de convalescence suite à ma rotule perdue au Refuge Jakob, remettre mon sac sur mon dos, ne pas savoir de quoi demain sera fait, tendre le pouce au bord du chemin:  décidément, j’en avais besoin.

 

Prochainement je vous raconte  la suite de mon aventure qui m’a menée jusqu’à La Quiaca (Frontière argento-bolivienne)! : Psstt, ca commence ici.

 

 

  • Où dormir 

Penthouse 1004 – San Martin 127 , dernier étage

Hostel Inn –  Salta 308

Marco Polo Inn – Salta 422

  • Transport 

Tip 1 : si vous etes passé par Buenos Aires ou Ushuaia, garder votre carte SUBE : elle servira aussi pour les bus à Bariloche!

Tip 2  : le stop fonctionne très bien!

 

Laissez un commentaire